Mythes de la Route de la Soie : Ouzbékistan et Tadjikistan

15 jours / 13 nuits

Vous aimerez :

Voir des monuments dignes des Milles et unes nuits

La beauté des mosaïques

Parcourir la route de la soie

Les étendues calmes  

Contactez nos experts
09 50 94 44 84

Meilleure période

Avril, Mai, Septembre, Octobre

Description de l'itinéraire

Ce voyage est une chance unique de combiner dans un circuit deux pays. l’Ouzbékistan et le Tadjikistan. Vous pourrez visiter les fameux monuments de l’Ouzbékistan, mais aussi les sites culturels du Tadjikistan telles que la région des montagnes, “la Perle du Pamir”, très connue pour la beauté de ses paysages…

Jour 1 - Paris / Istanbul / Dushanbé :

Envol à destinations de Dushanbé. Nuit à bord.

Jour 2 - Duchanbé :

Tôt le matin arrivée à l’aéroport de Dushanbé, accueil par le guide tadjik francophone, transfert et accommodation à l’hôtel. Les chambres seront mises à votre disposition dès votre arrivée. Petit déjeuner dans le restaurant de l’hôtel, puis temps de repos après le vol de nuit.

Visites et repos puis déjeuner typique dans un restaurant de la ville.

Après-midi consacrée à la découverte de la capitale tadjike, une ville prospère et parmi l’une des plus agréable d’Asie centrale : avec son minaret couronné d’un croissant et sa coupole dorée, la mosquée-madrasa Haji Yakoub qui était un chef religieux d’origine tadjike ; le Musée national, le meilleur du pays, avec un petit portrait d’Alexandre le Grand et un immense Bouddha couché, dont l’origine remonte à l’ère Koushan, il y a 1 500 ans.

NOTA : Il est interdit de prendre les photos dans le musée et on vous fournira des sur-chaussures en plastique que vous devez porter avant d’entrer.

Jour 3 - Duchanbé / Hissar / Dushanbé : 60 km aller-retour & visites

Journée consacrée à la découverte des vestiges de forteresse d’Hissar située à 30 km à l’ouest de Dushanbé. Déjeuner en cours de visites.

La forteresse du XVIIIe siècle fut occupée jusqu’en 1924 par Ibrahim Beg, homme de confiance de l’émir de Boukhara, puis fut détruite par l’Armée rouge et seule reste une porte en pierre, reconstruite dans l’échancrure de deux collines herbeuses. La forteresse fait face à deux madrasas très simples : la madrasa Kuhna, du XVe siècle, et la madrasa Naou, ajoutée ensuite. La plus ancienne abrite un petit musée, où sont exposés vêtements, céramiques et bijoux traditionnels. Derrière les madrasas le mausolée du XVIe siècle du maître musulman Makhmoud Azam et non loin les fondations d’un caravan-sérail érigé en 1808, et les vestiges des bains publics.

Jour 4 - Dushanbé / Lac Iskandarkul / Istaravshan : 700 km, env. 10-11h de route & visites

Départ à destination d’Istaravshan via le lac Iskanderkoul, situé aux monts Gissar de la chaîne des monts Fans au sud-ouest du Pamir. Son nom provient d'Alexandre le Grand qui s'y rendit au moment de son expédition jusqu'aux Indes. Déjeuner en cours de route.

Poursuite de route vers Istaravshan (ex Ura-Tioubé), ancienne étape de la Route de la Soie, qui compte de nombreux monuments d’époques timouride (de la fin du XIV e et du début du XV e siècles) et cheïbanides (XVIesiècle).

A l’arrivée transfert vers votre hôtel pour le dîner et la nuit.

Jour 5 - Istaravchan / Khodjent : visites & 80 km, env. 2h de route

Dénommé Kir par les Parthes et Cyropol par Alexandre le Grand, cette petite cité, qui s’est ensuite appelée Ura-Tioubé possède une vieille ville parmi les mieux préservées du Tadjikistan, avec une belle architecture traditionnelle. Visite de la Chakhri-Koukna (« vieille ville ») avec la madrasa du sultan Abdullatif (XVe s.), aussi dénommée Kok Gumbaz , ou la « coupole bleue » d’après sa magnifique coupole timouride, et la mosquée Hauz-i-Sangin voisine (XIXe s.), qui présente un plafond décoré de belles fresques, un bassin et le tombeau du shah Fuzail ibn-Abbas. Sur la route visite du mausolée Hazrat-i-Shah et sa mosquée qui est très fréquentée le vendredi.

Déjeuner traditionnel en cours de visites.

Après-midi départ à destination de Khodjent, ancienne ville dans la partie du nord de Tadjikistan, créée par Alexandre le Grand sous le nom d'Alexandria Eskhatè, « l'Alexandrie ultime », c'est-à-dire l'Alexandrie la plus reculée.

Jour 6 - Khodjent / Poste-frontière « Oybek » / Tashkent : 220 km au total & visites

En matinée transfert jusqu’au poste-frontière"Oybek" (120 km), formalité de douane. Accueil par le guide ouzbek, route pour Tashkent (100 km).

A l'arrivée transfert au restaurant pour le déjeuner, puis repos à l'hôtel.

Déjeuner dans un restaurant traditionnel : première découverte de la cuisine locale avec les fameux « kebabs » ouzbeks , ou brochettes de viande grillée...

Après-midi première découverte de la capitale ouzbèque qui possède de nombreux parcs, jardins et ensembles arborés : la Place de l’Indépendance et son Monument aux morts, un gigantesque espace réservé aux magnifestations officielles et aux grandes célébrations annuelles, le Monument du Courage, qui respire l’art soviétique, la Place Amir Timour et une gigantesque statue de Tamerlan à cheval, le Théâtre d’Opéra et de Ballet Alisher Navoï réalisés par l’architecte Tchussiev du tombeau de Lénin à Moscou... Visite en métro en passant par les plus belles stations comme Mustaqilliq, Pakhtacor, Alisher Navoï et Cosmonavtii...

Jour 7 - Tashkent / Samarkand :

En matinée transfert à la gare pour prendre le train express « Afrosiyob », embarquement à bord et départ à destinations de Samarkand. A l’arrivée transfert à l’hôtel, les chambres seront mises à votre disposition.

Première découverte de Samarcande, la perle de l’Orient, qui évoque un nom magique, une invitation à l’Asie telle qu’on en rêve : la fameuse place Reghistan entouré de trois madrasas, la madrasa Ouloug Beg (XVe s.), celle de Sher-Dor (XVIIe s.) et de Tillia Kori avec sa mosquée d’or (XVIIe s.).

Déjeuner dans une ancienne demeure ouzbèque (chez Nigina) pour découvrir une cuisine maison traditionnelle et différentes recettes locales. Ce soir, vous dégusterez également le «Dolma», les feuilles de vigne farcies à la viande et au riz.

Après-midi poursuite des découvertes de Samarkand : visite des vestiges de l’observatoire Ouloug Beg, premier observatoire en Orient où un énorme sextant permettait contempler des astres et des étoiles, le Musée Afrosiab dont le pièce maîtresse est une fresque du VIIe s., l’une des rares de la période préislamique de la région ; le mausolée Gour-i-Emir, doté d’un superbe dôme nervuré et décoré de papier-maché à l'intérieur ; la nécropole Shakh-i-Zinda, une vraie perle de l’architecture de Samarcande XIVe-XVes, ensemble unique, où on trouve tous les procédés artistiques de décoration des édifices islamiques.

Jour 8 - Samarkand / Village de Mitan / Samarkand : 120 km aller-retour & visites

En matinée encore quelques visites de Samarkand : la mosquée Bibi Khanoum : les meilleurs architectes et artisans venus du Khorossan, d’Azerbaïdjan ou d’Inde s’attelèrent à la construction de ce qui devait être la plus grande mosquée d’Asie centrale. A proximité le pittoresque bazar Siab: des bruits, des couleurs et des odeurs…

Visite de l’atelier de fabrication du papier de soie de Samarkand avec la possibilité de participer à une initiation à la production du papier de mûrier et du « papier de marbre ».

Vers 11h00 départ pour le village de Mitan situé à 60 km au nord-ouest de Samarkand pour passer des moments uniques et « vivre à l’heure ouzbèque»... Arrivée dans le village vers midi, accueil chaleureux par les populations locales agrémenté d’une cérémonie du thé et des tisanes locales : dégustation des thés et tisanes locaux, avec l’assistance de votre guide-accopagnateur pour les explications des vertus médicinales des plantes.

Ensuite vous vous initiez ensuite à la préparation des « bitchaks ». Déjeuner traditionnel dans une famille ouzbèque. L'après-midi vous pouvez faire un petit tour du village et rendre visite aux familles ouzbèques pour voir leur mode de vie traditionnel et découvrir la sériciculture, l’élevage des vers à soie (début mai)...

Jour 9 - Samarkand / Shakhrisabz / Guijdouvan / Boukhara : visites & 410 km, env. 7h de route 

En matinée départ à destination de Boukhara via Shakhrisabz, la ville natale de Tamerlan, située à 140 km au sud de Samarkand. En cours de route, halte dans le village typique de Tchiraktchi pour assister à préparation du pain ouzbek ainsi que observer la technologie de fabrication des kilims faits avec de la laine de mouton...

A l’arrivée visite de Shakhrisabz, l’un des foyers culturels les plus importants d’Orient aux XIVe-XVe siècles, avec les ruines majestueuses de l’ancien palais Ak-Saraï, puis excursion dans l’ensemble architectural Doru-s-Tilovat et sa mosquée Kok Goumbaz, bâtie par Ouloug Beg, le prince-astronome. 

Déjeuner dans une maison d’hôtes ouzbèque.

Après-midi poursuite de route pour Boukhara, sur le chemin arrêt à Karmana pour la visite des vestiges de l'ancien caravansérail Rabat-i-Malik et du réservoir d’eau Sardoba. 

Jour 10 - Boukhara :

Journée complète consacrée à la visite de la vieille ville de Boukhara : l’ensemble Po-i-Kalyan qui regroupe la madrasa Mir-i-Arab, la mosquée et le minaret Kalon du XIe s., les coupoles des changeurs et des chapelliers, la madrasa Ouloug Beg et Abdoulaziz Khan, le Tok-i-Zargaron ou les coupoles des bijoutiers, le Tim Abdhoulla Khan, ou le marché couvert, où on trouve de belles soiries ikatées, tissées à la main et la mosquée Magok-i-Attari, l’une des plus anciennes de la ville sur le site d’un ancien temple zoroastrien. A l’intérieur un musée du tapis vous permettra de reconnaitre les motifs des tribus nomades qui vendaient cet article sur les marches de la ville.

Déjeuner dans un restaurant local. Après-midi poursuite des visites.

Dîner à l’étage, sur la terrasse, d’un restaurant traditionnel : vous découvrirez les « manty » une spécialité régionale d’origine ouïghour qui se présente sous forme de gros raviolis cuits à la valpeur et fourrés à la viande et aux légumes (selon la saison).

Jour 11 - Boukhara / Khiva : 450 km, env. 9-10h de route

Tôt le matin route en direction de Khiva en passant les sables rouges du désert Kizil-Koum. Sur la route découverte du fleuve de l’Amou-Daria, véritable serpant bleu dans le désert, puis traversée de la steppe aride avec ses troupeaux de mouton d’astrakan.

Déjeuner en cours de route dans une tchaykhana ouzbek.

Après-midi poursuite de route vers Khiva, arrivée en fin d’après-midi, ensuite transfert et accommodation à l’hôtel pour se reposer. 

En soirée, une balade libre dans la ville intra-muros de Khiva, ou Itchan-Kala en passant par de petits quartiers des maisons pisées et de torchis.

Dîner dans une maison typique khorezmienne.

Jour 12 - Khiva : 

Première découverte de la ville intramuros de Khiva, ou Itchan-Kala, un véritable trésor de l’architecture orientale qui semble sortie des contes des « Mille et Une Nuits »...

Déjeuner dans une ancienne madrasa de la ville intramuros de Khiva pour découvrir les fameux « Gummas » et le « Plov du Khorezm »...

Après-midi poursuite des découvertes de Khiva : le beau mausolee de Pakhlavan-Mahmoud, le principal saint du pays, tout à la fois poète, lutteur et initiateur d’une confrérie soufie, les cimetières adjacents ; la madrasa Islam Khodja et son minaret de 45 mètres. En face de l’ensemble, la première école russe bâtie à Khiva en 1912 abrite aujourd’hui un Musée de l’Education. Visite de la mosquée du Vendredi avec ses 218 colonnes en bois sculpté. A proximité la madrasa Shirgazi Khan qui abrite le Musée de la Médecine dédié à Avicenne et al-Khorezmi et le mausolée Sayyid Alaouddin, l’un des plus anciens monuments de Khiva. Dîner traditionnel.

Jour 13 - Khiva / Toprak Kala / Ayaz Kala (camp de yourtes) : 160 km, env. 2h de route

Départ à destination de la région d’Ellik-Kala, les « cinquante forteresses », où autrefois se trouvaient des villes et des châteaux royaux du Khorezm ancien. La forteresse en ruine Toprak Kala (Ier s. av. J.-C.) se trouve à environ 50 kms au nord de Khiva, dans le déser du Kyzyl-Koum C’est la plus impressionnante et la plus systématiquement explorée de la région. A 3 km de Toprak Kala, les hautes murailles de Kyzyl Kala qui abritaitent les garnisons de l’acienne forteresse.

Après une heure de route arrivée aux ruines des forteresses d’Ayaz Kala, à proximité est basé un camp de yourtes du même nom. A l’arrivée transfert au camp et insatallation sous les yourtes.

Après-midi visite d’Ayaz Kala, les trois forteresses en ruine (IVème et IIIème s. av. J.-C.), où douze statuettes en or ont été découvertes dans la résidence d’Ayaz Khan. Aujourd’hui, l’ensemble est composé de deux citadelles perchées sur deux collines de hauteur différentes. Au pied des collines subsistent des traces d’habitations et d’irrigation. Les ruines offrent une vue admirable sur le désert environnant et les monts Sultan Uways.

Retour dans le camp, possibilité de balade à dos de dromadaire à travers les dunes de sable...

Jour 14 - Ayaz Kala / Ourghentch / Tashkent : 100 km

Départ pour Ourghentch, la capitale de la région du Khorezm, pour prendre le vol matinal à destination de Tashkent (selon les horaires). A l’arrivée transfert et accommodation à l’hôtel. Déjeuner.

Après-midi poursuite des visites de Tashkent : le Musée des Arts Appliqués, l’ancien palais du diplomate russe Alexandre Polovtsev qui a été transformé en musée en 1938; l’ensemble architectural Khazrat-i-Imam (reconstruit en 2007) qui comprend le mausolée Abu-Bakr-al-Kaffal Shanshi, la madrasa Barak Khan, la mosquée du Vendredi et la madrasa Moyie Mubarek son ancien Coran du VIIe s.. A proximité le bazar Tchorsou, le plus grand marché de l’Ouzbékistan...

En soirée, visite d’une maison-musée des coloquintes, l’une des plus étonnantes, où un couple de professeurs à la retraite vous feront découvrir, dans leur propre maison, leur passion non seulement par la collection d’objet ancien, mais surtout par la décoration et la peinture sur des courges qu’ils font pousser et sécher pendant de longs mois.

Dernier dîner dans un restaurant traditionnel.

Jour 15 - Tashkent / Vol retour : 

En matinée transfert à l’aéroport de Tashkent puis envol pour la France.

Monnaie:

Sum ouzbek (UZS)

Santé

Vaccinations à jour :

  • DTPolio
  • ROR
  • antituberculeuse souhaitable 

En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

La vaccination contre la rage peut également être souhaitable dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour

Formalités

Pour les ressortissants français, aucun visa n’est exigé pour un séjour d’une durée ne dépassant pas 30 jours, dès lors que le passeport est encore valable pendant trois mois après la date de retour prévue.

Pour des durées supérieures à 30 jours, l’obtention d’un visa est obligatoire. Pour obtenir plus d’informations sur les différents types de visas disponibles, contacter l’ambassade de l’Ouzbékistan à Paris.

À partir de 2 650€/personne (base 2 personne).