L'Afrique autrement : le Rwanda

10 jours / 8 nuits

Vous aimerez :

Les paysage forestiers de ce pays encore peu connu

Être impressionné par les gorilles

Le Parc aux Volcans

Une croisière sur le lac Kivu

Contactez nos experts
09 50 94 44 84

Meilleure période

Juin, Juillet, Août, Septembre

Jour 1 - Kigali :

Accueil et transfert. Installation pour deux nuits dans le quartier de Kiyovu, dans un grand hôtel moderne et fonctionnel, construit par la compagnie aérienne belge Sabena en 1973.

Jour 2 - Kigali :

Au programme - A moto à travers Kigali. On met un casque et on monte sur le siège arrière. Vroum, ça part. Le guide-conducteur est un as. On visite un marché, on fait un petit tour en bateau, on s’arrête dans une galerie d’art et on boit une chope dans un milk bar, le comptoir calcium typique de Kigali. Pierre Mendès France aurait apprécié. Le Kigali Genocide Memorial Centre de Gisozi est à la fois une nécropole, un centre de documentation et un espace commémoratif. Le génocide a marqué le pays d’une empreinte ineffaçable. Les lieux de mémoire comme celui-ci cherche à exposer et expliquer les faits, à contribuer au dépassement des traumatismes et à prévenir, ouvrant un avenir par l’intelligence du pire. La fréquentation de tels centres par tous les Rwandais, et par les voyageurs, est un indice de résilience. 

Jour 3 - Kigali / Parc National de Nyungwe :

Route pour Nyungwe avec votre chauffeur. Installation pour deux nuits au sommet d’une éminence du parc. La vue que l’on a sur les alentours de hautes collines et de forêt est splendide. Les bungalows sont alignés de part et d’autre d’une grande pelouse, qui semble un tremplin sur la jungle. L’architecture et la décoration de l’hôtel sont un peu datées, mais les services rendus avec gentillesse et efficacité. Les aménagements techniques, salles d’eau en particulier, se révèlent satisfaisants. En cuisine, le chef mitonne un ordinaire à la fois bon et reconstituant. Là-dessus, une Primus est un bonheur froid. 

Jour 4 - Parc National de Nyungwe :

Que les chimpanzés soient habitués à la présence des hommes n’implique pas qu’ils aient changé quoi que ce soit à leur façon d’être. C’est même le contraire : les hominidés du genre Homo ne dérangent plus ceux du genre Pan, ceux-ci continuant à vivre paisiblement leur vie de singe en présence de la curiosité discrète de ceux-là. L’approche pédestre dans la forêt se fait derrière d’un ranger. Les chimpanzés vivent en groupes sociaux complexes et si, certes, ils n’ont pas écrit Das Kapital, ils fabriquent des outils et, par de nombreux traits, se montrent étonnamment proches des comportements humains. A les regarder, on est incité à préciser ce qui constitue la singularité de la lignée qui a inventé les parcs nationaux. 

Jour 5 - Parc National de Nyungwe / Kibuye : La forêt vue d’en haut.

La passerelle, longue de 200 mètres, est installée à 50 mètres de hauteur. On est dans, ou au-dessus, de la canopée : les hautes branches et leur feuillage. Un ranger accompagne cette promenade vertigineuse, qui donne un point de vue tout à fait renouvelé sur la forêt pluviale. Avec un peu de chance, on peut apercevoir un colobe d’Angola, noir et blanc, ou un cercopithèque ascagne, à queue rousse. Il y a des fruits là-haut et des insectes en pagaille. Les oiseaux en profitent. Un touraco du Ruwenzori met des couleurs plein les yeux. 

Route pour Kibuye, sur la rive est du lac Kivu. Installation pour deux nuits dans un lodge tout en bois, donnant sur le lac. Toute la décoration tient à ça. Les chambres sont simples, belles et bien équipées. On y est un peu en apesanteur. La terrasse de la salle à manger est particulièrement agréable. Le chef fait d’ailleurs une cuisine tout à fait bonne. Dans le prolongement du jardin, une plage discrète. 

A 2300 m d’altitude, dans le district de Karongi, la plantation de théiers Gisovu bénéficie de conditions idéales et produit des thés de grande qualité. Le thé noir, qui donne une infusion dorée vigoureuse, est de premier ordre. On visite les installations avec un guide. 

Jour 6 / Kibuye :

Croisière sur le lac Kivu. Ce sont les volcans des Virunga qui ont permis l’accumulation des eaux du Kivu, lequel déverse son trop-plein dans le lac Tanganyika, via la rivière Rusizi. Avec un petit bateau, embarquant six passagers et un capitaine, on peut longer de près les rives festonnées, couvertes de jardins de théiers. On croise des barques de pêcheurs de sardines ou de tilapias. La navigation est pittoresque et se pare de charme romantique, dès que quelques écharpes de brume de glissent entre les reliefs. Le coucher de soleil ajoute à ce paysage paisible une forte intensité chromatique, comme un phare que piquerait le lac. 

Jour 7 - Kibuye / Parc National des Volcans :

Route pour le parc des Volcans. Installation pour deux nuits à Musanze. Les bâtiments de galet, qui encadrent une piscine extérieure, ont de la tenue. Dans le même esprit, les chambres ne font pas d’effets inutiles de décoration, mais elles ont une élégance fonctionnelle. On y est bien. La salle à manger ouvre largement sur les volcans. Au lounge, on s’installe pour de bons moments relax. Et, au jardin, des hamacs recueillent les paresses. Une salle de massage est ouverte aux hôtes. 

Jour 8 - Parc National des Volcans : A la rencontre des gorilles des Virunga.

Avec un ranger, on est véhiculé sur zone ; puis on se met à pied sur la piste des gorilles (Gorilla beringei beringei). C’est qu’ils ne vous attendent pas toujours au même endroit. Leurs besoins alimentaires étant importants, ils se déplacent fréquemment pour les assouvir. D’autant que, s’ils ont un comportement familial marqué, ils ne sont pas particulièrement territoriaux. Enfin, les rangers connaissent tout de même leurs petites habitudes et s’entendent à dénicher un beau male silverback entouré de sa petite bande. La marche vers les forêts de bambous ombreuses qui les abritent comporte des sections un peu raides, mais on est supérieurement payé de ses efforts par des paysages magnifiques et in fine une rencontre émouvante entre lointains cousins. 

Jour 9 - Parc National des Volcans / Kigali, vol retour vers la France :

Route pour l’aéroport de Kigali et vol de retour. 

À partir de 6 000€/personne (base 2 personnes)