Estancia la Paz

Uruguay / Paysandu / Paysandú

Située à Paysandú, l'Estancia la Paz est un bel exemple de tourisme rural, grâce aux espaces naturels qu’elle possède. Elle fait partie du patrimoine historique de la région tout en répondant aux exigeantes d’écotourisme et de tourisme culturel. Fondée par l’Anglais Richard B. Hughes qui, en 1857 a acheté aux successeurs de Juan de Almagro, l’estancia connu à l’époque sous le nom de “El Rincón”, un endroit stratégique avec les terres les plus fertiles de la région. C’est un exemple frappant de la transformation subie par le pays dans les années 60. Le bâtiment possède un étage avec des galeries, un mirador et une citerne. Il existe aussi une chapelle, relique historique du XIX e siècle, dont l’architecture victorienne, rappelle celles de Liverpool avec, à l’intérieur, un magnifique vitrail qui lui donne son nom: “Chapelle du Bon Pasteur”. L'Estancia la Paz” a marqué le progrès rural de l’Uruguay dès sa fondation. Selon plusieurs historiens, Hughes fut l’initiateur du clôturage des champs en Uruguay. Dans l’établissement rural d’Arroyo Negro ont été élevés les premiers exemplaires Durham arrivés d’Angleterre pour métisser le bétail criollo. Dans les années 60, un autre immigrant, cette fois d’origine belge, achète l’établissement aux descendants de Richard B. Hughes. L’ingénieur agronome Pierre Wyaux et son épouse Marie-Hélène, ont reconstruit la maison historique de la ferme (estancia) et la chapelle dans leur style original. Ils ont incorporé une ferme d’élevage de la race Charolais avec des reproducteurs amenés directement de France. Les cultures de blé s’alternent avec les pâturages qui fournissent la nourriture pour le bétail, soumis à différents métissages. Dans les dernières années, ces activités ont été complétées par le tourisme rural.