GOUTER LES PLAISIRS DE LA COTE TURQUE

Adaptez votre rythme à la douceur de la côte d'Ayvalik et prenez le temps de savourer la cuisine et les nectars turques. Dans les restaurants qui jalonnent le bord de mer d'Ayvalik, on passe ses soirées à déguster meze et balik (poisson) arrosés de raki (liqueur anisé). Il y a même un proverbe égéen honorant cette activité: "Raki, Balik, Ayvalik"; qui en dit long sur le mode de vie local. Malrgé les rénovations, le temps semble s'être arrêté depuis 50 ans ; sou sun porhce des garçons en culotte courte s'amusent avec des ficelles. A l'ombre, un peu plus loin, des hommes jouent au Backgamon. Entre les quelques 2000 maisons rustiques grimpent des volées de marchés et dans les ruelles inondées de soleil, les peintures pastel des façades s'effritent. Tout évoque la paix, mais les maisons grecques rappellent les bouleversements du traité de Lausanne de 1923; lorsque les grecs orthodoxes d'Ayvalik durent échanger leurs logements avec la population turque musulmane de l'île de Lesbos. La région est célèbre pour son huile d'olive acidulée. Les olives à chair juteuse sont l'ingrédient roi des plats typiques que l'on mange localement. C'est une cuisine fraiche, avec une cuisson brève pour que les légumes ne changent ni de couleur ni de goût.